NFT : une nouvelle monnaie d’√©change

Ces derniers temps, il est difficile d’√©viter de parler de jetons non fongibles. Mais pourquoi toute cette agitation ? De quoi s’agit-il exactement et quelles sont leurs applications dans le monde r√©el ? D√©mystifier cette toute nouvelle crypto-monnaie sera essentiel pour la g√©n√©raliser et assurer son succ√®s √† long terme.

schema montrant les différentes possibilités NFT

Commençons par les bases :

Qu’est- ce qu’un NFT ? Que signifie un NFT ?

NFT = Jeton non fongible

Ce n’est pas plus clair.

¬ę¬†Non fongible¬†¬Ľ signifie plus ou moins qu’il est unique et ne peut √™tre remplac√© par autre chose. Par exemple, un bitcoin est fongible – √©changez-le contre un autre bitcoin, et vous aurez exactement la m√™me chose. En revanche, une carte √† collectionner unique en son genre n’est pas fongible. Si vous l’√©changez contre une autre carte, vous aurez quelque chose de compl√®tement diff√©rent.

Comment fonctionnent les NFT ?

À un niveau très élevé, la plupart des NFT font partie de la blockchain Ethereum.

Ethereum est une crypto-monnaie, comme le bitcoin ou le dogecoin, mais sa blockchain prend √©galement en charge ces NFT, qui stockent des informations suppl√©mentaires qui les font fonctionner diff√©remment d’une pi√®ce ETH, par exemple. Il convient de noter que d’autres blockchains peuvent mettre en Ňďuvre leurs propres versions de NFT.

Les NFT peuvent √™tre n’importe quoi de num√©rique (des dessins, de la musique, votre cerveau t√©l√©charg√© et transform√© en IA, par exemple), mais l’engouement actuel porte surtout sur l’utilisation de cette technologie pour vendre de l’art num√©rique.

Qui utilise les NFT ?

Beeple, un artiste conceptuel en 3D , est devenu le troisi√®me artiste vivant le plus riche apr√®s qu’un NFT contenant ses Ňďuvres ait √©t√© vendu pour 69,3 millions de dollars (58,9 millions d’euros) aux ench√®res en mars. Cette somme pulv√©rise tous les records de ventes de NFT.

Dans le domaine de la musique Kings of Leon est devenu le premier groupe √† √©mettre des NFT. Ils vendent trois jetons diff√©rents : l’un contient leur nouvel album, l’autre des avantages li√©s aux concerts et le troisi√®me des Ňďuvres audiovisuelles exclusives.

L’acteur de Stark Trek, William Shatner, a vendu l’ann√©e derni√®re 90 000 cartes √† collectionner virtuelles sous forme de NFT pour 1 dollar (0,85 euro) chacune. La musicienne √©lectronique Grimes a vendu pour 6 millions de dollars (5,1 millions d’euros) d’Ňďuvres d’art num√©rique le mois dernier, dont un clip vid√©o repr√©sentant des ch√©rubins ail√©s flottant dans des paysages de r√™ve pastel, qui est parti pour 389 000 dollars (331 000 euros).

Des clips de la star de la NBA LeBron James en train de faire un dunk se vendent jusqu’√† 225 000 dollars (213 000 euros). L’actrice Lindsey Lohan a vendu une image de son visage. Vous pouvez √©galement acheter des terrains virtuels dans des jeux vid√©o, ou des personnages de m√®mes comme Nyan Cat.

Les possibilités sont infini et vont pouvoir être acteurs de nouveaux produits pour les marques.

Quels sont les problèmes liés aux NFT ?

Durabilité

L’une des transactions de cryptoart les plus discut√©es ces derniers temps est sans doute la vente de la collection de courts m√©trages de l’artiste musicale canadienne Grimes. Les vid√©os li√©es aux NFT se sont vendues pour la somme astronomique de 6 millions de dollars.

Cette √©tape importante dans l’√©mergence des NFT soul√®ve une question importante concernant leur impact environnemental. Selon un calculateur d’empreinte carbone de cryptoart r√©cemment disparu, invent√© par l’artiste Memo Akten, la vente de la collection de vid√©os de Grimes a consomm√© autant d’√©nergie qu’un citoyen europ√©en moyen en plus de trois d√©cennies.

¬ę¬†La forte consommation d’√©nergie d’une transaction NFT est pr√©occupante¬†¬Ľ, a d√©clar√© M. Seminara. ¬ę¬†Mais c’est l√† qu’intervient l’effet de balancier de la durabilit√© : une solution cr√©e un autre d√©fi. Pour lutter contre ce probl√®me, les acheteurs r√©guliers de NFT devront peut-√™tre pratiquer la compensation carbone.¬†¬Ľ

En effet, √† mesure que le volume des transactions NFT augmente, il faudra s’attaquer √† ce probl√®me et trouver des sources d’√©nergie plus vertes.

Les droits de propriété

Il est clair que l’industrie musicale est devenue une sorte de champ de bataille avec l’apparition des NFT. La question de la propri√©t√© des droits lors d’une vente de musique li√©e aux NFT est un sujet tout aussi controvers√© que l’√©nergie consomm√©e par la transaction.

En avril, un article du Guardian soulignait que ¬ę¬†malgr√© la tra√ßabilit√© claire, une √©norme incertitude demeure quant √† la mani√®re dont les droits et la propri√©t√© des cr√©ateurs originaux – des auteurs-compositeurs et producteurs aux musiciens de session – s’appliquent dans une vente NFT incluant de la musique¬†¬Ľ.

En effet, le secteur de la musique a connu r√©cemment un nombre croissant de litiges dans lesquels des artistes ont intent√© une action en justice contre les vendeurs de leur musique li√©e √† la NFT. La d√©fense commune des vendeurs est qu’en fait, c’est l’exp√©rience de la possession de la version originale de la chanson qui est vendue, et non les droits de propri√©t√© eux-m√™mes.

Il s’agit d’un terrain inconnu pour les avocats sp√©cialis√©s dans la musique.H√©las, il devient de plus en plus difficile pour les artistes d’aborder cette question. Le secteur a peut-√™tre besoin d’une r√©glementation plus stricte obligeant les vendeurs de musique li√©e √† la NFT √† d√©finir les termes pr√©cis de chaque transaction et √† d√©clarer exactement ce qui est vendu. Cela peut bien s√Ľr s’appliquer √† toutes les ventes NFT.

Taxe sur les vendeurs

Les droits de propri√©t√© ne sont pas le seul accroc inattendu associ√© au commerce de cryptoart. Les acheteurs et les vendeurs de NFT risquent d’√™tre surpris par une facture fiscale sal√©e le jour de l’imp√īt.

Mike Winkelmann, par exemple, qui a vendu en mars son Ňďuvre d’art, intitul√©e The First 5,000 Days, via des NFT pour la somme record de 70 millions de dollars, devrait, selon les rumeurs, payer des imp√īts de plusieurs dizaines de millions de dollars. Lorsqu’il a √©t√© inform√© de l’ampleur de l’imp√īt sur la vente, M. Winkelmann a √©t√© choqu√©.

Actuellement, le gouvernement am√©ricain traite la vente de NFT de la m√™me mani√®re que la vente d’actions. Il s’agit de la r√©alisation de gains d’investissement, qui sont donc soumis √† l’imp√īt sur les plus-values. Or, comme les NFT sont aussi des objets de collection, ils sont tax√©s √† un taux encore plus √©lev√©, de 28 %.

Au Royaume-Uni, des mesures ont √©t√© prises pour rem√©dier √† l’incertitude entourant l’imposition des NFT. Le 30 mars 2021, le HM Revenue & Customs (HMRC) a publi√© ses orientations sur l’imposition des crypto-monnaies. Le rapport, Crypto Assets Manual, consolide en quelque sorte les orientations pr√©c√©dentes et fournit une orientation sur la mani√®re dont le HMRC taxera les transactions de jetons d’√©change de crypto-monnaies qui impliquent des entreprises et des soci√©t√©s, ainsi que des entrepreneurs individuels.

Bien qu’il s’agisse d’une √©tape positive, nous devons nous rappeler que le Crypto Assets Manual n’est qu’une orientation du HMRC sur la question, et ne repr√©sente pas encore une loi, aux yeux du gouvernement britannique.

Les NFT devenant de plus en plus omnipr√©sents, les lois fiscales devront √™tre renforc√©es afin d’instiller l’int√©grit√© dans le march√© et de donner confiance aux traders de NFT le jour de l’imp√īt.

La bulle spéculative

L’un des probl√®mes les plus graves qui menacent le succ√®s √† long terme des NFT est sans doute la pr√©diction selon laquelle cette technologie ne serait qu’une bulle sp√©culative.

Il ne s’agit pas d’une pr√©occupation marginale. Winkelmann a r√©cemment affirm√© que le cryptoart est sur la cr√™te de la sp√©culation et que sa popularit√© va bient√īt chuter. Il a m√™me compar√© l’art li√© aux NFT √† d’autres tendances de valeurs s√Ľres, qui donnent de bons r√©sultats au fil du temps, mais finissent par s’essouffler.

Ainsi, si la technologie elle-m√™me peut √©voluer, l’id√©e de la copropri√©t√© d’Ňďuvres d’art via les NFT ne peut que se d√©velopper.¬†¬Ľ

Seul l’avenir nous dira si cette bulle √©clatera.

Que r√©serve l’avenir aux NFT ?

Gr√Ęce √† leur caract√®re unique et non interchangeable, les NFT permettent de relever certains des d√©fis les plus importants et les plus anciens du march√© de l’art, comme l’authenticit√© et la copropri√©t√©.

Le potentiel des NFT va toutefois au-del√† de l’art et pourrait s’appliquer √† l’√©change de tout objet ou exp√©rience physique ou virtuel pouvant √™tre symbolis√©.

Mais avant cela, les NFT devront √™tre g√©n√©ralis√©s et, pour ce faire, il faudra r√©soudre certains probl√®mes difficiles, comme la forte consommation d’√©nergie des crypto-monnaies, la question des droits de propri√©t√© et la fiscalit√© des vendeurs. Il est clair que la croissance organique, accompagn√©e d’une r√©glementation mesur√©e, sera la cl√© de l’omnipr√©sence √† long terme des NFT.

Si ces défis peuvent être relevés avec succès, nous pourrions un jour voir des personnes acheter et vendre des NFT depuis leur téléphone portable, comme nous le faisons déjà sur Amazon.

Naturellement, la voie √† suivre n’est pas claire. Nous devons donc veiller √† ce que l’engouement pour les NFT soit orient√© vers des applications qui continuent √† am√©liorer la vie des gens et, plus largement, des entreprises.

Laisser un commentaire